Le conseil et services, l’édition de logiciels et le conseil en technologies toujours dynamique en 2018

Le secteur progresse en 2018 de +4,1 %, croissance légèrement révisée par rapport aux annonces de la conférence semestrielle de juin 2018.

La croissance est soutenue par les projets de transformation numérique, notamment les SMACS qui progressent de + 15,4 % en 2018. En 2019, les SMACS atteindront 28,5 % du marché logiciels et services et une croissance de + 14,7 %.

Les sociétés du secteur se projettent positivement en 2019 : 87 % des entreprises envisagent une croissance de leur chiffre d’affaires. Le secteur affichera une croissance de + 3,9 % en 2019.

(Source IDC / Syntec Numérique)

Conseil et services : +3,3 % en 2018, +3,0 % en 2019

78 % des Entreprises de Services du Numérique (ESN) augmentent leur chiffre d’affaires en 2018. Elles sont 90 % à constater au 3ème trimestre un ratio positif nouvelles commandes / facturations en cours, signe d’un marché dynamique.

Le développement des nouvelles offres de services à forte valeur ajoutée (comme la cybersécurité et l’Intelligence artificielle / les Systèmes cognitifs) alimentent le marché des ESN.

Le développement des offres Cloud s’intensifie, atteignant 17 % du chiffre d’affaires des ESN sur l’intégration et le conseil en 2018.

Les SMACS sont en croissance de +14,4 % en 2018 et représentent 19,6 % du marché des ESN soit 6,7 milliards d’euros.

Les secteurs « Banque Assurance Finance », « Services aux entreprises » et « Utilities » portent la croissance du Conseil et services.

Source IDC / Syntec Numérique

 

Edition de logiciels : +5,3 % en 2018, +5,1 % en 2019

74 % des éditeurs de logiciels augmentent leur chiffre d’affaires en 2018. Ce grâce à de nouvelles offres logicielles, au développement du modèle SaaS proposé par 78 % des éditeurs fin 2018.

Le SaaS est en croissance de +24 % et représente en 2018, 22 % du marché de l’édition soit 2,8 milliards d’euros.

Les secteurs « Industrie », « Banque – Assurance – Finance » et « Services aux professionnelles » contribuent à la croissance du secteur logiciel.

Source IDC / Syntec Numérique

 

Conseil en technologies : +5,5 % en 2018, +5,2 % en 2019

73 % des sociétés du conseil en technologies augmentent leur chiffre d’affaires en 2018.

Les moteurs de croissance pour les entreprises du conseil en technologies sont : l’accélération des prestations dans le domaine de l’ingénierie de process, l’accompagnement de la transformation des business model des clients industriels vers la vente de solutions, le développement de prestations dans le domaine des objets connectés (développement, sécurisation, gestion des objets, gestion des données …)

Les principaux secteurs clients qui participent aux développements des activités du conseil en technologies sont l’automobile, l’aéronautique, l’énergie.

 

Social

Le secteur logiciels et services crée de l’emploi pour la 8ème année consécutive : plus de 28 000 créations nettes d’emplois en 2017 (+56% d’emplois créés). Les effectifs du secteur atteignent 474 000 salariés.

Selon l’Apec, le marché de l’emploi en 2018 dans le secteur reste bien orienté avec de fortes intentions de recrutements et un volume d’embauche en augmentation.

Les entreprises du secteur utilisent de nombreux leviers pour étendre les profils des recrutements :

4 350 demandeurs d’emplois ont été formés et recrutés dans la Branche via les POE (Préparation opérationnelle à l’emploi) entre le 1er janvier et 30 septembre 2018. Le nombre de personnes formées et recrutées via les POE en 5 ans atteint près de 20 000.

 

En 2017, 410 formations ont été labellisés par la Grande Ecole du Numérique. En 2018, un 3ème appel à labellisation est lancé.

 

Les entreprises adhérentes de Syntec Numérique se sont engagées à recruter 3 000 à 3 500 demandeurs d’emploi dans le cadre du Plan 10 000 formations au numérique (#10KNUM).

 

Le Day-Click, Talents du Numérique, le programme Femmes du numérique, mon stage numérique, lien numérique ont pour vocation de faire connaître les métiers du numérique au plus grand nombre et d’attirer les talents vers nos métiers.