Le Cigref et Syntec Numérique, en tant que représentants des principaux acteurs de la société numérique, ont souhaité aborder le sujet de l’éthique du numérique à un premier niveau, opérationnel, en publiant un référentiel pratique. L’objectif de ce référentiel est de décrire les thèmes qui font – ou doivent faire – l’objet de questionnements pour les acteurs du numérique, dirigeants d’entreprises comme collaborateurs, dans leur pratique actuelle. Il apporte également des éléments de réponse pragmatiques à ces questionnements.

 

Alors que les technologies d’Intelligence Artificielle sont en plein essor, c’est de manière particulièrement anxiogène que les questionnements éthiques amenés par le développement des usages numériques sont généralement abordés. Pourtant, le sujet est loin de se résumer aux dilemmes auxquels, par exemple, une voiture autonome pourrait hypothétiquement être confrontée. Biais des outils, impacts environnementaux, déontologie des concepteurs de solutions, etc. sont autant de points qui méritent d’être abordés selon une perspective éthique.

Outil de sensibilisation des professionnels du numérique, le référentiel du Cigref et de Syntec Numérique est une première pierre à l’édifice d’une vision commune et partagée par tous sur l’éthique, élément clé de la confiance dans l’économie numérique.

Il catégorise les questions d’éthique liées au numérique au travers de trois grands axes :

  • L’éthique by design, qui s’intéresse particulièrement à la phase de conception des outils numériques, et va donc aborder en particulier la déontologie des concepteurs numériques quels qu’ils soient (développeurs, designers numériques, chef de projet…).
  • L’éthique des usages, qui vise à s’interroger sur les usages du numérique que font les clients, les collaborateurs, mais aussi les managers et les partenaires d’une entreprise. Il s’agit donc de mener une réflexion éthique sur l’usage que fait l’homme des ressources technologiques qu’il a à disposition.
  • L’éthique sociétale, qui interroge à un niveau macroscopique les impacts du numérique sur la société. Elle traite ainsi notamment de l’acceptabilité des innovations et solutions numériques, de l’économie et du design de l’attention, de l’empreinte écologique et énergétique du numérique et de l’inclusion sociale.

Pour chacune de ces éthiques, une check-list de questions à se poser et de mesures envisageables est proposée.

Pour Bernard Duverneuil, président du Cigref : « De nouvelles questions de responsabilités émergent sur toute la chaîne des services et produits numériques. Ce référentiel permet de poser les bases de la confiance numérique autour de valeurs partagées par les praticiens du secteur. »

Pour Véronique Torner, administratrice de Syntec Numérique : « Au-delà des nombreuses réflexions en cours sur l’éthique du numérique, il manquait un outil pratique, utilisable par les acteurs du numérique au quotidien. C’est toute l’ambition de ce référentiel. »

 

Référentiel disponible ici : https://syntec-numerique.fr/actu-informatique/syntec-numerique-cigref-publient-referentiel-pratique-ethique-numerique

 

À propos du Cigref

Le Cigref est un réseau de grandes entreprises et administrations publiques françaises qui a pour mission de développer la capacité de ses membres à intégrer et maîtriser le numérique. Par la qualité de sa réflexion et la représentativité de ses membres, il est un acteur fédérateur de la société numérique. Association loi 1901 créée en 1970, le Cigref n’exerce aucune activité lucrative. Il regroupe à ce jour près de 150 membres publics et privés de tous secteurs d’activité. Sa gouvernance est assurée par 15 Administrateurs, élus en Assemblée générale. Son activité est animée par une équipe de 10 permanents. Le Cigref est présidé depuis 2016 par Bernard Duverneuil.

www.cigref.fr

Contact presse Cigref                                                                             

Thibault Luret

tluret@cigref.fr

+33 6 45 49 93 75