Clichy, le 22 novembre 2018 – A partir du 1er janvier 2019,  l’impôt sera directement prélevé sur les revenus. Si la mise en place de cette réforme constitue une simplification du recouvrement de l’impôt par l’administration fiscale, elle entraine néanmoins des questions complexes pour les entreprises et les salariés, notamment dans le secteur l’intérim. En effet, dans le cadre de contrats courts (CDD, missions temporaires…), qui vont souvent de pairs avec la multiplication du nombre d’employeurs, les intérimaires devront eux-mêmes effectuer les démarches auprès de l’administration fiscale pour faire remonter leur situation et réaliser des régulations. Une perspective très complexe pour un public pas habitué aux formalités administratives. De plus, le prélèvement à la source devait permettre de limiter le recouvrement de l’impôt par des prélèvements sur salaire l’année suivante, mais il n’en sera rien pour cette population pourtant très souvent concernée par ces saisies. Au-delà, il semblerait que la réforme ne soit pas réellement adaptée aux salariés intérimaires. En clair, dans certains secteurs d’activités qui font appel à de nombreux contrats courts, l’abattement de 50% du SMIC net imposable est de 615 euros environ par contrat. Par conséquent, un intérimaire ayant 6 contrats à 500 euros (dans le même mois) sera exclu du dispositif alors qu’il est redevable de l’impôt sur les revenus.

 

 

Dans ce contexte :

  • Comment la réforme aurait-elle pu être mieux pensée pour les intérimaires ?
  • Quels sont les risques à moyen/long termes pour les intérimaires ?
  • Comment les intérimaires peuvent-ils faire face à cette nouvelle disposition ?
  • Quels sont les moyens mis en place par les entreprises d’intérim pour les accompagner ?
  • ….

 

 

Brice Cournut, co-fondateur et PDG de Staffmatch, se tient à votre disposition pour vous apporter un éclairage/analyse sur ce sujet

 

Brice Cournut est diplômé de la London Metropolitan University dans le domaine de l’aviation (2012). Il a débuté sa carrière en tant que copilote et a évolué par la suite au poste de commandant de bord pour une compagnie d’aviation d’affaires basée au Bourget. Il occupera ces fonctions pendant deux ans. En 2015, il crée Staffmatch aux côtés d’un ami d’enfance, Vincent Rech et d’un autre associé Ludovic Barreca.

En tant que Directeur Général, Brice Cournut supervise les aspects financiers et opérationnels de Staffmatch, tout en veillant à ce que la vision de l’entreprise soit partagée par tous. Avant d’être pilote de ligne, Brice Cournut a été joueur professionnel de Poker pendant 7 ans et a participé à de nombreux tournois prestigieux : WSOP, WPT, EPT, Partouche Poker Tour…