Offrant une qualité d’image exceptionnelle dans des conditions de faible éclairage, la caméra MCC-1000MD est idéale pour la microchirurgie

 

Basingstoke, Royaume-Uni, 29 janvier 2019 – La nouvelle caméra chirurgicale de Sony établit de nouvelles normes en matière de sensibilité en basse lumière. Disponible dès maintenant, la MCC-1000MD est spécialement conçue pour les applications médicales et plus précisément microchirurgicales, notamment les procédures d’ophtalmologie et de neurologie.

La conception compacte et légère de cette caméra en deux parties permet la fixation de la tête indépendante à monture C sur la plupart des microscopes chirurgicaux dans les salles d’opération. La tête de caméra compacte associe trois capteurs CMOS R Exmor™ à une technologie de traitement de l’image de pointe : la MCC-1000MD offre une sensibilité de F20 et un impressionnant rapport signal/bruit de 63 dB. La caméra peut ainsi capturer des images vidéo balayées progressivement très nettes et détaillées avec une résolution horizontale de plus de 1 000 lignes TV et un bruit minimal, même dans des conditions de très faible éclairage.

Grâce à une excellente sensibilité, la MCC-1000MD est particulièrement adaptée aux procédures concernant des zones de l’anatomie difficiles à éclairer durant une intervention de microchirurgie complexe, ainsi qu’aux procédures ophtalmologiques post-opératoires liées à la rétine et aux zones autour du nerf optique.

En utilisant le mode de plage dynamique élevée avec un moniteur HDR compatible, la MCC-1000MD permet de capturer des images chirurgicales dotées d’une plus grande plage de contrastes, ce qui est idéal pour les ensembles anatomiques humides, brillants ou extrêmement sombres et donc difficiles à visualiser avec précision.

La caméra offre un choix de six paramètres Picture Profile adaptés aux différentes conditions d’enregistrement rencontrées en chirurgie ophtalmologique. Les autres fonctionnalités de réglage de l’image incluent l’exposition automatique, le coude, le zoom numérique, l’inversion d’image et Genlock. Un mode Fluorescéine spécial permet de régler le niveau de teinte et la saturation afin d’obtenir des résultats optimaux lors des examens ophtalmologiques nécessitant l’utilisation d’un colorant de fluorescéine.

Les nombreuses options de connexion de signal incluent des sorties HDMI, HD-SDI (3G-SDI), S-Video ainsi que la connectivité vidéo composite, ce qui simplifie l’intégration dans presque tous les workfows SD ou HD du milieu hospitalier. Toutes les sorties sont actives simultanément : il est alors possible d’afficher les images de la caméra sur un deuxième voire un troisième écran dans la salle d’opération, si nécessaire.

Les sorties vidéo de deux unités MCC-1000MD peuvent être synchronisées afin de capturer des images vidéo stéréoscopiques en Haute Définition. Ces images peuvent ensuite être affichées sur les moniteurs chirurgicaux 3D tels que le LMD-X310MT et le LMD-X550MT de Sony, ou bien stockées en vue d’une lecture ultérieure grâce à l’enregistreur médical 3D HVO-3300MT.

« L’accueil réservé à la MCC-1000MD depuis sa présentation au salon MEDICA a été exceptionnel », explique John Herman, responsable marketing produit Europe chez Sony Professional Solutions Europe. « Les limites des systèmes de caméras chirurgicales classiques imposaient généralement de faire un compromis entre la qualité d’image et la sensibilité, ce qui rendait difficile leur utilisation dans les applications exigeantes en conditions de faible éclairage. La MCC-1000MD est un exemple concret du savoir-faire de Sony en matière d’imagerie qui permet d’améliorer continuellement le workflow des chirurgiens dans les salles d’opération modernes. »