La prestigieuse université galloise travaille en étroite coopération avec Sony pour instaurer de nouvelles pratiques d’apprentissage sur son campus et en dehors

 

Basingstoke, Royaume-Uni, le 3 janvier 2019 – Créée en novembre 2010 lors de la fusion de l’Université du pays de Galles Lampeter et du Trinity University College de Carmarthen, l’Université du pays de Galles Trinity Saint David (UWTSD) est la plus ancienne université royale du pays de Galles. Elle compte plusieurs campus dans le sud-ouest du pays de Galles et à Londres. Véritable pionnière dans le domaine de l’apprentissage facilité par la technologie, l’établissement supérieur a massivement investi dans ses infrastructures pour opérer une ambitieuse transformation de l’expérience éducative. Son partenariat avec Sony a permis d’accélérer le remplacement des salles de conférence et des amphithéâtres traditionnels par des espaces d’apprentissage à l’avant-garde de la technologie. Ces derniers offrent un environnement coopératif et interactif qui favorise davantage la participation et la réussite des étudiants.

Présentation

L’Université du pays de Galles Trinity Saint David (UWTSD) a entrepris d’importantes transformations pour réaliser la mission qu’elle s’était fixée, à savoir agrandir le campus universitaire et améliorer l’expérience de ses étudiants. Ce processus a abouti à la construction de la nouvelle annexe SA1 Swansea Waterfront (terminée en septembre 2018) pour un budget total de 350 millions de livres sterling. Les bâtiments innovants qui la composent accueillent l’institut d’éducation, la faculté d’architecture, d’informatique et d’ingénierie, le centre d’innovation gallois pour la construction ainsi qu’une nouvelle bibliothèque.

Avec la rénovation des espaces d’apprentissage existants et la construction des bâtiments SA1, l’Université visait d’abord à créer un environnement d’apprentissage actif axé sur l’interactivité. En 2015, l’université s’est attelée à la transformation de l’expérience pédagogique universitaire pour définir de nouveaux standards en matière d’éducation coopérative facilitée par la technologie.

Problématiques

Dans un paysage universitaire hautement compétitif, les établissements d’enseignement supérieur en viennent à imaginer des pistes d’amélioration, mais aussi des moyens de se distinguer et d’attirer les futures générations d’étudiants et de professeurs. Pour l’UWTSD, le défi consistait à resserrer ses liens avec le commerce et l’industrie tout en améliorant l’expérience des étudiants et en renforçant son attrait auprès des étudiants actuels et futurs.

L’établissement souhaitait repenser en profondeur les programmes d’enseignement et d’apprentissage afin d’élaborer et de créer un environnement éducatif qui soit optimisé pour tous les étudiants. Pour concrétiser ses ambitions, l’UWTSD avait besoin d’un partenaire technologique à l’expertise technique réputée de longue date, d’une large gamme de solutions d’enseignement conçues pour encourager la participation et, surtout, d’une vision commune permettant d’inventer l’apprentissage actif et coopératif de demain grâce à la technologie intelligente.

« A l’UWTSD, notre approche pédagogique veut que l’on considère les étudiants comme des participants actifs, responsables de leur parcours d’apprentissage. Nous voulons que nos étudiants soient « connectés » à leur objet d’étude. Au-delà d’un outil technologique, nous avions besoin d’une solution accompagnant l’expérience d’apprentissage dans sa globalité », explique Lyndon Shirley, directeur des technologies d’apprentissage avancées à l’université du pays de Galles Trinity Saint David.

Révolutionner l’environnement pédagogique du futur exigeait une vision, un style de leadership et un programme de gestion du changement tout aussi révolutionnaires. Afin d’accélérer l’adhésion organisationnelle et l’adoption du système, l’université a commandé une solution simple et intuitive pour les étudiants comme pour les professeurs, quel que soit leur degré d’expertise technique. En outre, le corps enseignant concerné devait contribuer activement à la mise au point de la solution technologique puis à son déploiement, afin d’optimiser son adoption et son efficacité.

« Nous voulions créer un écosystème coopératif pour permettre aux étudiants d’alimenter leurs discussions à l’aide de ressources Internet, de logiciels spécialisés ou d’enregistrements vidéo à des fins d’analyse, de débat, de comparaison et de toute autre activité constructive participant au développement de leurs connaissances et de leur compréhension. En s’éloignant des méthodes d’enseignement traditionnelles avec tableau noir et cours magistral, les enseignants deviennent des médiateurs et des guides au sein de l’environnement d’apprentissage. Cette approche nécessitait de gérer des changements à très grande échelle. Le processus de développement du personnel a été mené directement par le comité de développement étudiant-personnel (sous l’égide de la direction), tandis que des groupes de travail, composés des membres de la faculté des sciences de l’éducation pour l’assistance pédagogique et l’apprentissage facilité par la technologie ainsi que des ressources humaines, ont joué un rôle crucial dans la conception du système et la phase d’initiation qui a suivi. »

En plus de préparer son personnel au nouveau campus comme aux nombreuses transformations à venir en termes de technologie, de processus d’apprentissage et d’approche pédagogique, l’université s’est attachée à lui fournir par la même occasion divers avantages et moyens d’assistance.

La solution Sony

Du concept initial jusqu’au déploiement final sur l’ensemble des campus, la solution Vision Exchange de Sony a été développée en partenariat étroit avec l’UWTSD. Intuitive, évolutive et flexible, elle a été spécialement conçue pour répondre aux besoins de l’enseignement supérieur et aux exigences pédagogiques de l’UWTSD à partir des éléments suivants :

  • Le feedback de l’ensemble des parties concernées (la direction, les professeurs et les membres de la faculté), qui ont joué un rôle crucial de premiers utilisateurs, co-développeurs et formateurs du nouveau système ;
  • Le point de vue et l’expertise des équipes en charge du projet, ainsi que de quarante membres du personnel universitaire impliqués dans la phase d’expérimentation ;
  • Les recherches quantitatives et qualitatives de 300 étudiants, dont 1 800 réponses à des questions sur l’efficacité ;
  • Un large processus d’expérimentation étendu à trois campus ;
  • Les découvertes et les apports des premiers utilisateurs et co-développeurs.

Favorisant l’autonomie des étudiants tout en leur offrant le soutien nécessaire grâce à un apprentissage actif, cette solution d’éducation permet à 60 étudiants de travailler en coopération sous la forme de groupes de travail. Dans un même groupe, jusqu’à 6 étudiants peuvent se connecter simultanément sans fil à la plateforme via leurs ordinateurs personnels (Windows/Mac), leurs tablettes ou leurs smartphones. Vision Exchange permet ainsi de tirer pleinement partie du principe BYOD (bring your own device), mais pas seulement : contrairement à des solutions complexes et rigides couplant différentes technologies entre elles, elle présente une excellente évolutivité, laquelle permet de se connecter facilement au système ou de l’étendre en y ajoutant des groupes de travail d’apprentissage actif (modules).

La conception de l’annexe SA1 est fondée sur le principe fondamental de flexibilité. Le résultat final est entièrement configurable et modulable grâce à des bureaux, des sièges et des îlots déplaçables. Les technologies d’enseignement telles que Vision Exchange de Sony offrent toutes une flexibilité optimale pour orchestrer et optimiser ce nouvel environnement d’apprentissage.

Le professeur peut facilement « dupliquer » des périphériques et partager leur contenu avec d’autres groupes installés dans la salle ou sur l’écran principal de présentation au moyen d’une simple opération de glisser-déposer réalisée sous leur contrôle. La solution permet également à des étudiants ou à des intervenants de participer à distance et de partager du contenu en toute simplicité, favorisant ainsi l’échange de connaissances, le dialogue créatif et un niveau supérieur de réflexion.

La technologie Vision Exchange est actuellement en cours de déploiement sur l’ensemble des campus existants de l’UWTSD. Elle est en outre directement intégrée à la construction des espaces d’enseignement de l’annexe SA1 Swansea Waterfront, ce qui permet aux professeurs de placer cette technologie au cœur même de leur enseignement. L’université a également investi dans TEOS Manage, la solution d’affichage et de gestion des salles de Sony, pour gérer, programmer et contrôler efficacement le contenu affiché sur tous ses projecteurs et ses écrans professionnels BRAVIA en réseau.

 

Résultats à ce jour

En ajoutant différentes ressources inédites à l’environnement pédagogique, de nouvelles possibilités s’ouvrent aux participants, qui peuvent ainsi partager une grande variété de ressources et d’outils en fonction de la situation. Ces nouvelles possibilités ont suscité l’enthousiasme du corps universitaire.

En leur permettant de se déplacer librement dans la salle, Vision Exchange favorise des interactions de meilleure qualité entre les professeurs et les étudiants, ce qui permet d’accroître la participation et l’implication des groupes présents dans le cadre du processus éducatif. Rassembler les idées des différents membres du groupe, au sein et en dehors de l’établissement, permet également à l’UWTSD d’étendre son environnement d’apprentissage au-delà de la salle de classe tout en développant activement son offre de formation à distance. Les professeurs ont plus souvent l’occasion d’observer ce qui se passe dans un environnement actif et d’introduire différents discours et idées en vue d’élargir l’horizon des étudiants.

Les étudiants qui s’investissent activement dans l’expérience éducative ouvrent la voie vers de nouvelles méthodes d’apprentissage et acquièrent dans le même temps des compétences clés (résolution de problèmes, capacité d’analyse, empathie et coopération) qu’ils pourront appliquer dans leur parcours professionnel.

La réaction des étudiants parle d’elle-même :

  • « C’est vraiment très pratique de pouvoir partager des informations et des idées de manière simple et rapide avec le reste de la classe. Parmi toutes les fonctionnalités de Sony Vision Exchange, l’une de mes préférées est l’application mobile, car je n’ai plus à me soucier de gaspiller du papier ou d’imprimer des photos. Je peux les partager d’un simple clic sur l’écran » – Joshua Light.
  • « Pour moi qui suis un étudiant à besoins éducatifs particuliers, Sony Vision me permet d’intégrer facilement ma technologie d’assistance aux cours magistraux pour fluidifier et optimiser considérablement mon expérience d’apprentissage» – William Allen-le Bas.

 

Pourquoi Sony

« Dès le départ, Sony partageait notre vision du futur de l’éducation. De tous les partenaires technologiques que nous avons envisagés, Sony s’est rapidement imposé comme le fournisseur des outils et des technologies adaptés à nos besoins. Mais surtout, ils ont témoigné d’une réelle volonté de comprendre nos difficultés, nos aspirations et nos besoins. Ils ont travaillé à nos côtés pour mettre au point, tester et adapter une solution conçue pour répondre à tous ces critères. Nous ne cherchions pas spécialement à adopter cette technologie avant tout le monde. Dès le départ, notre objectif premier était d’améliorer les résultats d’apprentissage », conclut Lyndon Shirley.

 

A propos de l’Université du pays de Galles Trinity Saint David
Pour en savoir plus sur l’UWTSD : https://www.uwtsd.ac.uk/