Paris, le 22 novembre 2018 – « MAGNETIC », le nouveau film de Thierry Donard, réalisateur de la Nuit de la Glisse, sera présenté en avant-première au cinéma le Grand Rex, à Paris, le 30 novembre prochain. Les adeptes de sports extrêmes pourront découvrir cet ambitieux projet tourné dans quelques-uns des lieux les plus extraordinaires et les plus reculés du monde, de la Nouvelle-Zélande au Pakistan, en passant par Tahiti.

Cette aventure des temps modernes contient des séquences en qualité 4K présentant 15 sports extrêmes différents et certains des plus grands sportifs mondiaux. Grâce à Sony qui fournit les caméras utilisées dont la PXW-FS7 II et la PXW-FS5 II,  et parrain de la Nuit de la Glisse depuis plusieurs années, l’équipe de production a pu surmonter les difficultés techniques et créatives sur le tournage et immortaliser ces instants uniques.

Le tournage de MAGNETIC a mobilisé une équipe de plus de dix personnes. Les caméras FS7 II et FS5 II de Sony, à la fois compactes et légères, ont résisté aux températures les plus extrêmes : d’un froid polaire jusqu’à des pics de chaleur à plus de 40 °C, des Alpes françaises jusqu’aux sommets du Pakistan. Leur légèreté a également permis à l’équipe de tournage d’emporter jusqu’à trois ou quatre caméras pour tourner la journée entière, sans oublier les objectifs et les batteries. Avec les technologies audiovisuelles les plus avancées et des sportifs à leur apogée, la Nuit de la Glisse réunit les ingrédients d’une aventure des temps modernes : émotion et grands frissons, pour le plus grand plaisir des spectateurs du monde entier.

« MAGNETIC » présente plusieurs sports extrêmes parmi lesquels le surf, le BMX freestyle, le snowboard ou la planche à voile. L’équipe de production, qui a eu recours à diverses caméras pour réaliser ce film, a toutefois choisi les modèles FS5 II et FS7 II de Sony pour les scènes les plus exigeantes, qui nécessitaient d’obtenir rapidement les bonnes séquences. « Le fait que ces caméras soient légères, ergonomiques et qu’on puisse les sortir de son sac à dos en un clin d’œil et commencer à filmer immédiatement, c’est quelque chose d’essentiel dans le contexte des sports extrêmes, où l’on ne veut pas risquer de manquer une image forte », explique le réalisateur Thierry Donard.

Depuis son film « Don’t Crack Under Pressure », acclamé par la critique en 2015, Thierry Donard est familier des caméras 4K de Sony. Cette fois, ce sont les modèles FS II et FS5 II de dernière génération  qui ont été choisis pour leurs performances optimisées pour surmonter des conditions extrêmes.

« Pouvoir filmer des séquences au ralenti avec la FS5 II a été un réel atout », note Thierry Donard. « La monture d’objectif de la nouvelle FS7 II nous a été précieuse elle aussi, pour nous aider à transporter des objectifs lourds. Sans oublier le codec d’enregistrement de la FS5 II, notamment parce qu’il simplifie le tournage avec un enregistreur externe. Le nouveau viseur de la FS7 II offre également un niveau inédit de qualité. »

Plutôt que de tourner au format RAW, l’équipe a choisi le codec XAVC et le format S-Log de Sony pour capturer des images 4K d’une qualité exceptionnelle, sans renoncer à des tailles de fichiers pratiques. Ainsi, elle a pu bénéficier d’un workflow rapide et performant lui permettant d’enregistrer et de gérer du contenu même pendant les déplacements.

« Nous sommes une nouvelle fois ravis de travailler avec la Nuit de la Glisse », déclare Eric Embid, responsable du marketing produits chez Sony Professional Solutions Europe. « Sony épaule les réalisateurs et se tient à leurs côtés. En mettant à leur disposition les technologies et innovations les plus récentes, nous leur permettons de capturer des instants uniques, de donner libre cours à leur créativité sur le terrain… et de s’approprier notre devise « Go Make Tomorrow » (faire de demain une réalité) ».