Puteaux, le 10 Avril 2018 – Dans un contexte où la consommation des médias n’a de cesse d’être impactée par les nouvelles technologies, la RTBF (Radio Télévision Belge Francophone) a choisi les solutions Sony pour moderniser ses équipements en termes de rapidité, de fonctionnalités et de polyvalence. La RTBF, service public de la Fédération Wallonie-Bruxelles, active en télévision, en radio, sur le web et les réseaux sociaux, est un acteur majeur de l’audiovisuel belge francophone. Fort de sa volonté d’informer, de divertir et d’éduquer, le groupe propose aux citoyens belges francophones différentes offres sur plusieurs plateformes : 4 chaines de télévisions, 6 chaines de radio et des déclinaisons sur le web.  Solidement ancrées en Wallonie et à Bruxelles, les activités diverses de la RTBF s’articulent autour de plusieurs sites de production.

 

 

L’intégration des solutions Sony pour satisfaire des besoins stratégiques

Cohérente avec sa vision stratégique de porter les valeurs du service public au sein d’une société plus globale et plus numérique tout en ayant pour objectif d’être leader dans la production de contenus audiovisuels belges francophones, la RTBF s’est lancée dans une transformation structurelle profonde qui verra sa mise en place commencer dès cette année. Elle évoluera d’un modèle orienté Media vers un modèle centré sur ses publics. S’intégrant dans cette transformation, l’actuelle Direction Générale des Technologies se transformera en pôle Technologies et regroupera l’ensemble des moyens technologiques de la RTBF afin de pouvoir offrir un support End-to-End à ces partenaires internes.

 

Depuis 2016, la chaine a remplacé 50 caméras utilisées pour les captations en studio ou en extérieur. La production est assurée au départ de ses studios ou par 3 unités de production mobiles au moyen de 47 caméras HDC-2570 et 6 caméras HDC-P1. La RTBF est également en plein déploiement de ses nouvelles caméras ENG afin de pouvoir produire l’ensemble de ses contenus au minimum en format HD.

« Pour les besoins en caméras ‘légères’, nous devions entendre les besoins exprimés par le Métier car il est de plus en plus nécessaire de pouvoir offrir des outils adaptés aux différentes productions que nos partenaires internes assurent comme le Magazine, l’Info/Sport, la production web et autres demandes mais toujours avec une fiabilité absolue », déclare Jean Vanbraekel, Directeur des opérations et de la production mobile de la RTBF.

 

Un groupe désormais équipé de la suite Sony pour répondre aux exigences techniques de son activité

La collaboration entre Sony et la RTBF s’appuie sur les qualités technologiques des caméras Sony. La RTBF recherchait à avoir une standardisation au niveau des workflow de production et donc des codecs, mais aussi une cohérence dans l’ergonomie de travail, une garantie de pouvoir utiliser le parc d’optique et certains accessoires qu’elle possédait déjà ; sans oublier la volonté de pouvoir assurer le plus possible la maintenance par ses services techniques internes pour éviter des immobilisations trop longues et coûteuses. Elle s’est donc dotée de 63 PXW-X400, 15 PXW-X200, et 15 PXW-FS7. Ces trois caméras sont équipées au format Full Hd pour une haute qualité d’image, BIEN QUE le PXW-FS7 II et le PXW-X400 soient aussi pour leur part 4K ready.

« La gamme Sony propose une réponse adaptée à la plupart de nos besoins que ce soit pour les magazines, via la FS-7 mk2, pour les News avec la caméra d’épaule PXW-X400 et la caméra de poing PXW-X200  » poursuit Jean Vanbraekel.

La RTBF reste attentive à la possibilité de faire évoluer ses méthodes de production et investit dans des outils qui lui permettent d’adapter celles-ci en fonction des besoins. Sony propose des solutions de service qui complètent son offre historique de matériel. C’est un plus pour la RTBF qui pourrait ainsi augmenter sa flexibilité et son agilité.

« Par exemple, la solution Cloud XDCAM Air qui a été présentée lors du dernier NAB nous intéresse par la souplesse et la flexibilité qu’elle semble offrir. Ce serait une solution intéressante afin de pouvoir créer du contenu et le mettre le plus rapidement à disposition sur nos différentes plateformes », conclut Jean Vanbraekel.