Une large partie du territoire a connu d’importantes chutes de neige ces derniers jours. Si cette nouvelle réjouira les skieurs, elle pose beaucoup plus de problèmes pour le reste des Français. Meilleureassurance.com, le comparateur d’assurance de Meilleurtaux.com, répond aux questions que se posent les assurés.

Comment suis-je assuré pour mon habitation ?

La plupart des contrats d’assurance incluent une garantie neige dans leurs garanties « tempête »ou « événements climatiques ». Cette garantie couvre notamment :

–      les dommages causés par le poids de la neige (effondrement de toit  par exemple),

–      les éventuels dommages dits « de mouille », lors de la fonte de la neige ou de la glace (dommages électriques, infiltration, etc.),

–      les éventuels frais de déblaiement,

–      les frais d’expert

« Pour bien se préparer, des mesures de préventions existent et sont souvent rappelées par les assureurs : bâcher les zones qui présentent des faiblesses, mettre à l’abri le mobilier qui pourrait être touché, renforcer certaines structures, etc. » précise Christophe Triquet, directeur assurance de Meilleurtaux.com, avant d’attirer l’attention sur les exclusions des contrats.

« L’extérieur (portails, clôtures, arbres, etc…) ainsi que les vérandas, sont régulièrement exclus de ces garanties et ne sont pas remboursés. Egalement, les volets, stores, vitres et autres panneaux solaires, ne sont, sauf exceptions, pas couverts par le contrat d’assurance. Enfin, les dépendances sont garanties au même titre que l’habitation principale… mais encore faut-il qu’elles soient déclarées à l’assureur. Pensez-donc à vérifier ce point sur votre contrat ! »

En auto, faites le choix de d’une bonne assistance.

Pour être assuré contre les conséquences de la neige ou d’un accident pendant un épisode neigeux, un contrat au tiers ne suffit pas. « Il faut que le contrat d’assurance comprenne une garantie « évènements climatiques » pour qu’une prise en charge soit possible. » prévient Christophe Triquet.

Mais ce n’est pas suffisant, il faut également souligner l’importance des garanties d’assistance.

 « En cas d’accident ou de panne, l’assistance peut prendre en charge votre dépannage. C’est une option mais qui peut grandement vous rendre service : votre remorquage est assuré, vous pouvez obtenir le prêt d’un véhicule et, si vous êtes en vacances ou en déplacement, l’assistance peut même prendre en charge les frais de rapatriement ou d’hébergement le temps de la réparation ».

Ne pas oublier les risques professionnels.

En période hivernale, les dégâts liés à la neige peuvent dégrader ou interrompre l’activité professionnelle des entreprises. Cependant des assurances existent pour se prémunir de la baisse de chiffre d’affaires que cela peut générer.

« Il existe aujourd’hui des garanties ‘’ pertes d’exploitation’’ au sein des contrats pro pour pallier les pertes financières causés par un sinistre. Si l’arrêt de la production ou la perte d’activité fait suite à un dégât matériel résultant de la neige (effondrement, infiltration, accident, etc.), la garantie pertes d’exploitation peut intervenir. L’assureur versera alors une indemnité destinée à compenser la perte du chiffre d’affaires » explique Christophe Triquet.

 

En cas de doute ou si vous pensez être concerné à court-terme par les chutes de neige, contactez votre assureur. Faites le point avec lui sur les garanties de vos contrats et ajustez-les si nécessaire. Cela pourrait bien vous éviter de mauvaises surprises.