Face aux limites que présentent aujourd’hui la plupart des chatbots – même entraînés – et afin de répondre à la frustration des utilisateurs d’être parfois incompris, Kwalys annonce le lancement de la première API conversationnelle IA dans le monde, ouverte, collaborative et gratuite.

 

Rendre les bots plus intelligents, un véritable enjeu pour le marché

 

Les chatbots rencontrent aujourd’hui un succès croissant et constituent, pour les plus sophistiqués d’entre eux, l’une des premières mises en application de modules d’intelligence artificielle. Toutefois, ils présentent encore certaines limites directement en lien avec leur conception.

Pour mettre en place un bot aujourd’hui, on lui implémente une base de connaissances et on l’entraîne à comprendre l’intention des humains pour répondre à leurs questions. Toutefois, s’ils sont plutôt performants lorsqu’il s’agit de questions directement liées à une problématique métier, ils montrent leurs limites face à des questions moins directes (small talk). Or, selon une étude Pega de novembre 2018, près d’un utilisateur sur deux abandonne si le bot ne répond pas à sa question !

 

« Aujourd’hui, tous les bots du marché sont conçus chacun pour soi, les différents systèmes ne communiquent pas et ne partagent pas leurs connaissances : les données doivent systématiquement être ré-implantées, et les bots ré-entrainés. C’est une perte de temps considérable et une limite technologique qui nourrissent la frustration des utilisateurs finaux », explique Katya Lainé, CEO de Kwalys.

 

IVY, une API ouverte inédite pour répondre aux limites de compréhension des bots

 

Face à ces problématiques conversationnelles, de connaissance et d’apprentissage, Kwalys a développé IVY, une API IA innovante gratuite qui permet d’effectuer des requêtes intelligentes, allant au-delà des questions « métier ».

 

Le module sera disponible dès le 1er février sur le site de l’API IVY : http://www.ivy-ai.com/. Il suffira d’utiliser cet url puis de connecter l’API au bot, qui aura ensuite la possibilité d’y faire appel, sans entraînement préalable spécifique, dès lors qu’il ne trouvera pas la réponse dans son propre système.

 

Cette innovation majeure est le fruit d’un travail colossal réalisé par les équipes de Kwalys depuis 18 mois, passant par la fabrication d’une base de données de questions/réponses la plus riche possible, la normalisation des datas et leur entraînement. L’API peut ainsi effectuer des requêtes intelligentes, définir le poids des mots et trouver des réponses implémentées sur cette base, en comprenant les similarités dans les intentions formulées.

 

« Nous avons souhaité ouvrir nos connaissances sur le small talk et les partager via cette API, qui est aujourd’hui la seule disponible gratuitement sur le marché. Nous sommes convaincus que c’est l’unique manière d’augmenter la performance conversationnelle des bots : il faut unir nos forces, concentrer à un seul endroit les capacités de discussions des humains et apprendre aux bots à répondre d’une manière appropriée », commente Katya Lainé.

 

Développer un système contributif d’ici la fin de l’année

 

Avec pour objectif à court terme d’augmenter la performance des bots d’au moins 30%, Kwalys nourrit l’ambition de rendre l’API contributive d’ici la fin de l’année pour que chacun puisse y ajouter ses connaissances et rendre ainsi le module encore plus efficace.

 

Tout en confirmant son positionnement d’éditeur d’outil de bots, le lancement d’IVY est également un véritable pari pour Kwalys, lancée en 2016 : « Totalement inédite sur le marché mondial, notre API ouvre la voie sur le conversationnel et le vocal en mode Open Data. Nous espérons pouvoir démocratiser largement son usage afin que chaque utilisateur puisse obtenir des bots des réponses et des services de qualité », affirme Katya Lainé.

 

Pour plus d’informations sur cette innovation et/ou pour échanger avec Katya Lainé, merci de contacter l’agence Wellcom :

Camille Ruols – camille.ruols@wellcom.fr – 01 46 34 60 60

 

Pour en savoir plus :

Katya Lainé co-fonde Kwalys en 2016, une plateforme permettant de concevoir « clé en main » et sans coder des assistants virtuels pour tous les canaux : Téléphone, Web, IoT. Son ambition ? Démocratiser les BOTS et l’IA à l’échelle mondiale.

En parallèle de ses fonctions entrepreneuriales, Katya Lainé est Administratrice de Syntec Numérique et co-Préside son Comité Innovation & Technologies.

Elle est également Présidente de l’Alliance For Open Chatbot, association qui vise à définir un standard ouvert, collaboratif et gratuit permettant d’interconnecter les chabots afin de les rendre plus efficaces et plus pertinents.

Cette franco-bulgare est diplômée d’un MBA – Gestion et Administration des Entreprises, doublé d’une maîtrise en Journalisme.

Son parcours polyvalent et sa formation pluridisciplinaire l’ont amenée très tôt à occuper différentes fonctions en Business Développement et Stratégie.