logoLa 3ième édition de la Social Good Week, semaine du Web Social et Solidaire, débutera ce lundi 1er décembre. Placée sous le signe de l’engagement numérique et citoyen, elle sera rythmée de plus de 30 évènements (tables rondes, conférences, démonstrations…) qui mettront en lumière des centaines de porteurs de projets à travers la France. Que ce soit dans le champ de l’emploi, de l’éducation ou encore de l’accessibilité, des innovations fleurissent au service de l’intérêt général.

A cette occasion, HelloAsso (plateforme de crowdfunding dédiée aux associations), à l’origine de la Social Good Week, et OpinionWay, ont sondé les Français sur leur perception de ces initiatives sociales et solidaires.

 

4 Français sur 10 ont un projet en tête…

Premier constat : les Français ont envie de lancer des projets, qu’ils soient associatifs ou entrepreneuriaux ! Si cela est une ambition pour 27% d’entre eux, c’est même une hypothèse « très sérieuse »  pour 12% des répondants. Il semblerait donc que, contrairement à une idée reçue, les Français aient une réelle volonté d’entreprendre !

Néanmoins, il est également essentiel de noter que 38% d’entre eux estiment que cela représente un « challenge trop compliqué et trop risqué ».

« Ces chiffres démontrent qu’il faut continuer à mettre en place de plus en plus de dispositifs d’accompagnement et d’appui aux créateurs de projets. Il y a une formidable énergie en France. Un des objectifs de la Social Good Week est d’encourager de nouveaux projets à se lancer. », commente Ismaël Le Mouël, co-fondateur de HelloAsso et de la Social Good Week.

Diapositive12

… l’Entrepreneuriat Social fait de plus en plus d’adeptes !

 

Le second enseignement marquant de cette étude concerne la perception des acteurs solidaires. Plus de la moitié des Français (56%) affirment qu’un projet peut à la fois être rentable et servir des objectifs solidaires.

 

Diapositive13

« C’est un véritable changement de paradigme et une évolution récente. On sort de la vision selon laquelle l’aide sociale, l’action solidaire étaient forcément sans business model, et fortement subventionné par l’Etat. De plus en plus de Français pensent donc que les associations peuvent avoir un impact positif sur la société tout en ayant un modèle économique pérenne. Ils sont d’ailleurs 69% à estimer que ce type de projets se développe en France. », explique Léa Thomassin, co-fondatrice de HelloAsso et de la Social Good Week.

Diapositive14

Jamais sans Internet !

Dernier apprentissage, et pas des moindres : plus de 4 français sur 5 pensent que pour développer un nouveau projet, les nouvelles technologies sont un atout majeur à côté duquel il est impossible de passer. Rappelons qu’en 2014, 80,7% des foyers français ont accès à Internet, 28 millions de de Français ont un compte Facebook actif et 90% des entreprises communiquent sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Linkedin…). Les entrepreneurs français ne sont donc pas passés à côté du virage numérique et ont pleinement conscience de son potentiel.

Diapositive15

Les Français sont d’ailleurs également plus de 4 sur 5 à penser en terme générationnel, et à indiquer le numérique est une chance pour les nouvelles générations.

Diapositive16

ILM« La prise en main de ces outils par les Français ouvre de nouveaux horizons et va donner une toute autre dimension au domaine de la solidarité. Le numérique est un allié précieux pour tisser des liens, mobiliser en urgence à grande échelle, créer des dynamiques d’entraide…

Internet n’est pas un simple supermarché. Il ne se limite pas non plus au buzz médiatique. Il est aussi un espace d’engagement. Internet nous relie les uns aux autres. C’est un outil qui nous unit, et nous permet d’avancer ensemble. En se réunissant pour signer des pétitions ou en devenant bénévole en ligne, les Français peuvent accomplir de grandes choses et donner naissance à de nouveaux projets. Les nouvelles technologies offrent également de nouvelles solutions à des problèmes anciens. Que ce soit dans le champ de l’emploi, de l’éducation ou encore de l’accessibilité, les innovations fleurissent au service de l’intérêt général. L’objectif de la SocialGoodWeek est de mettre en lumière la richesse et la diversité de cet écosystème du web social et solidaire ! », conclut Ismaël Le Mouël, co-fondateur de HelloAsso et de la Social Good Week.

Diapositive11

 

La Social Good Week 2014 prend ses quartiers dans toute la France, du 1er au 7 décembre prochain. Tous les acteurs – associations, grand public, collectivités, entreprises – sont invités à rejoindre et participer à ce mouvement pour un web plus social et plus solidaire, en organisant un évènement ou en participant aux manifestations existantes.De nombreux évènement viendront animer cette semaine dédiée au Web Social & Solidaire, dont un rendez-vous à l’Elysée le 04 décembre.Le Président de la République François Hollande exprimera à cette occasion son soutien à l’initiative, qui s’inscrit dans la dynamique La France s’engage, lancée au printemps dernier.

L’intégralité du programme et des intervenants ici: http://www.socialgoodweek.com/

A noter : Lundi 1/12 à 10 heures, grâce à la mise en place d’un thunderclap
(https://www.thunderclap.it/projects/18072-lancement-de-la-socialgoodweek)
auquel a notamment participé Mme la ministre Najat Vallaud-Belkacem, plus d’1 million de twittos seront impactés par le Tweet officiel de lancement de la Social Good Week 2014 !

partenaires