Emmanuel Barbeau reçoit la Bourse « Harmonie Mutuelle Alzheimer » 2014 pour ses travaux sur la mémoire de reconnaissance : Connaître et se souvenir

Emmanuel Barbeau reçoit la Bourse « Harmonie Mutuelle Alzheimer » 2014 pour ses travaux sur la mémoire de reconnaissance : Connaître et se souvenir

Publié

Aujourd’hui, aucun traitement curatif n’existe pour soigner les patients de la maladie d’Alzheimer. Il s’agit cependant de la maladie neuro-dégénérative la plus fréquente chez les personnes âgées de plus de 65 ans. Près de 900 000 personnes en sont atteintes en France, selon les projections de l’INSEE, 2 millions pourraient développer la maladie d’ici les 15 prochaines années.

Fortes de leurs valeurs mutualistes, la Fondation de l’Avenir et Harmonie Mutuelle se sont engagées en 2010 dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer. Elles remettent ainsi depuis 5 ans la bourse « Harmonie Mutuelle Alzheimer » qui récompense des équipes innovantes dans leur recherche de solutions originales et appliquées.

 

La Fondation de l’Avenir et Harmonie Mutuelle contre la maladie d’Alzheimer : la recherche d’aujourd’hui est la santé de demain

 

 

 

1/ La Bourse « Harmonie Mutuelle Alzheimer »

 

Née en 2010 du partenariat entre Harmonie Mutuelle et la Fondation de l’Avenir, la bourse « Harmonie Mutuelle Alzheimer » soutient des projets de recherche pour lutter contre la maladie d’Alzheimer. L’an dernier, le Professeur Caroline Hommet du CHRU de Tours, avait reçu la bourse pour son projet visant à déterminer le rôle de la neuroinflammation dans le déclin cognitif dans la maladie. Cette année, le Docteur Emmanuel Barbeau, directeur de recherche CNRS à Toulouse, est le nouveau lauréat. Il est récompensé pour son projet sur la mise en oeuvre d’aides mnésiques dès le début de la maladie pour retarder la perte d’autonomie.

 

Remise de la Bourse « Harmonie Mutuelle Alzheimer » 2014 :

le 22 septembre 2014 de 12h à 14h
Siège d’Harmonie Mutuelle
143 rue Blomet – 75015 Paris

 

Docteur Emmanuel BARBEAU, Directeur de recherche au CNRS Responsable de l’équipe de recherche « Perception et Reconnaissance des Objets et des Scènes », au Centre de Recherche Cerveau et Cognition de Toulouse.
Formation en psychologie et en neuropsychologie, spécialisé en neurosciences et en sciences neurocognitives.
Il travaille sur les aspects fondamentaux de la mémoire et sur ses aspects cliniques.
« Notre objectif est de mieux comprendre la maladie d’Alzheimer, son apparition et son évolution afin d’améliorer son diagnostic ainsi que la prise en charge des patients dès les premiers symptômes. Nous espérons ainsi, grâce à la Bourse « Harmonie Mutuelle Alzheimer », aborder une toute nouvelle approche de la maladie qui facilitera sa compréhension et participera à sa prévention

 

Connaître et se souvenir : influence cognitive et cérébrale de l’Exposition Préalable sur la Mémoire de Reconnaissance dans la Maladie d’Alzheimer précoce.

 

Les recherches récentes autour de la Maladie d’Alzheimer ont pour objectif de permettre un diagnostic plus précoce, lorsque la personne est gênée par des difficultés de mémoire immédiate sans que cela n’atteigne toutefois son autonomie dans la vie de tous les jours. Mettre en oeuvre des aides mnésiques à ce stade peut retarder la perte d’autonomie, et donc diminuer significativement le nombre de malades dans un avenir proche. Dans le cadre de son projet, le Docteur.Barbeau ambitionne de découvrir des facteurs susceptibles de faciliter la mémoire ainsi que des méthodes fiables pour distinguer les effets du vieillissement de ceux d’une pathologie dégénérative débutante.

Le travail du Docteur Barbeau doit ainsi déterminer si le fait d’avoir acquis des connaissances sur une information avant de devoir la mémoriser peut ou non, être un facteur de facilitation. En utilisant l’IRM fonctionnelle, les recherches pourront également démontrer que l’effet de cette facilitation sur le fonctionnement cérébral permet de repérer les personnes risquant de développer la maladie.

L’équipe du Docteur Barbeau va constituer 2 groupes de sujets :

– Un 1er groupe de sujets en bonne santé,

– Un 2nd groupe de sujets diagnostiqués Alzheimer précoce mais qui sont toujours autonomes et lucides. L’étude se déroule donc au moment de l’apparition des 1ers symptômes.

Les chercheurs vont faire mémoriser des ensembles d’informations à chaque groupe pour voir, à partir des images données par l’IRM, comment se déroule la mémorisation.

 

2/ Une campagne d’appel aux dons pour soutenir la recherche

 

A l’occasion de la journée mondiale contre la maladie d’Alzheimer, la Fondation de l’Avenir et Harmonie Mutuelle, ont réalisé en 2013 une campagne de sensibilisation pour mobiliser l’opinion publique à la nécessité de faire un don pour soutenir la recherche. La campagne, intitulée « Sans mémoire, le silence », était accompagnée d’un site Internet pour recueillir les dons : www.stop-alzheimer.org.

Cette démarche, récompensée par les professionnels de la communication par de nombreux prix1 est renouvelée cette année à travers « Alzheimer condamne au silence » et stop-alzheimer.org. La campagne 2014 met à nouveau en scène les valeurs de mémoire et de transmission et bénéficiera d’un dispositif médiatique : web, TV et presse, autour du 21 septembre, journée mondiale contre la maladie d’Alzheimer.

 

 

1 La campagne « Sans mémoire, le silence » a reçu un prix d’honneur à l’occasion du 27ème Grands Prix Communication & Entreprise, le prix bronze, dans la catégorie Public Interest, des Epica Awards 2013,  le prix OR dans la catégorie TV / Cinéma, du 8ème Grand Prix de la Communication Solidaire et enfin,
le Prix Or de la Communication citoyenne, dans la catégorie Entreprises du Secteur Public ou Privé.

 

A propos de la Fondation de l’Avenir
Créée en 1987 par la Mutualité Fonction Publique et reconnue d’utilité publique, la Fondation de l’Avenir encourage et soutient la recherche médicale appliquée, passerelle indispensable entre la recherche fondamentale et l’application aux patients. Forte de ses 55 000 donateurs particuliers qui la soutiennent régulièrement et de ses partenaires mutualistes, la Fondation a financé depuis sa création plus de 900 projets de recherche avec des avancées majeures à son actif, comme la stimulation cérébrale profonde pour les malades atteints de Parkinson. La Fondation de l’Avenir dessine, avec des équipes de recherche majoritairement publiques, les pratiques médico-chirurgicales de demain. Restée fidèle à ses origines, elle travaille aussi étroitement avec les établissements de soins mutualistes pour développer l’innovation soignante pour les malades d’aujourd’hui.

 

A propos de l’équipe « Perception et Reconnaissance des Objets et des Scènes » (PROS) du CerCo
L’équipe PROS s’intéresse à la reconnaissance et à la représentation neurale des objets (communs, uniques ou célèbres) et des catégories d’objets. L’une de ses originalités est d’utiliser des stimuli biologiquement pertinents et plus particulièrement des photographies de scènes naturelles. En combinant des projets expérimentaux chez l’homme et le patient (psychophysique, EEG, IRMf, enregistrements intracrâniens) avec des approches théoriques et des études de modélisation, ses projets ont pour but de :

  • déterminer les mécanismes-clefs qui sous-tendent la remarquable efficacité des systèmes visuels biologiques
  • analyser comment l’apprentissage et l’expertise peuvent structurer nos représentations visuelles et les substrats neuronaux assurant leur mise en mémoire
  • cerner les effets délétères du vieillissement sain et pathologique.